Vos droits
« Du temps pour s’occuper de votre enfant, à l’hôpital et par la suite : les droits aux congés »

L’hospitalisation initiale

Votre présence est indispensable lors de l’hospitalisation initiale, au moment de la découverte du diabète de votre enfant, pour vous permettre de prendre le temps d’apprendre.

Très fréquemment, un des parents sollicite son médecin traitant pour avoir un arrêt de travail, afin de pouvoir être présent auprès de son enfant.

Lors du retour à domicile, au terme de 10 à 15 jours d’hospitalisation, si vous ne souhaitez pas reprendre votre travail, vous pouvez :

  • Solliciter votre médecin traitant afin d’obtenir une prolongation de votre arrêt de travail ;
  • Prendre des congés annuels ;
  • Prendre des jours enfants malades, selon la convention de votre employeur ;
  • Demander un Congé de Présence Parentale à votre employeur ;
  • Demander un Congé Parental.

Les droits aux congés (1)

Le Congé de Présence Parentale

Il s’ouvre au bout de 15 jours. C’est un congé de droit qui ne peut pas être refusé par votre employeur, sous réserve qu’il soit intégré dans la convention collective de votre entreprise. La demande se fait avec l’aide de l’assistante sociale, en remplissant un formulaire dédié, à joindre au certificat médical de votre pédiatre.

Ce congé peut donc être ouvert très rapidement :

  • Il donne droit à un congé de 310 jours pris ponctuellement selon les besoins (rendez-vous, sorties scolaires, …) ou à la suite. Ces 310 jours ne peuvent se prendre que sur les 3 années qui suivent l’ouverture des droits ;
  • Il ouvre les droits à l’AJPP, l’Allocation Journalière de Présence Parentale versée par votre Caisse d’Allocation Familiale. Pour avoir plus de détails, sollicitez la CAF dont vous dépendez.

Le Congé Parental

Comme tous les parents, vous pouvez réduire votre temps de travail et demander un congé parental pour vous occuper de votre enfant. Des indemnités vous sont versées par la CAF.

Ce congé :

  • Est continu et peut être pris en dehors de toute maladie ;
  • N’est pas cumulable avec le Congé de Présence Parentale.

Le remboursement des frais médicaux

Le Diabète fait partie des 30 maladies chroniques bénéficiant d’une prise en charge en ALD, Allocation de Longue Durée, dite le « 100 % ».

Cette ouverture de droit est faite par le médecin lors de l’hospitalisation initiale au moment de la découverte du diabète : elle est adressée à votre centre de Sécurité Sociale, et sera enregistrée sur votre carte vitale dès que vous la mettrez à jour.

Le 100 % :

  • Prend en charge toutes dépenses de santé liées au diabète, le matériel, les insulines ;
  • Est octroyé au parent bénéficiaire : en cas de garde alternée, chaque parent peut enregistrer son enfant sur sa carte vitale et bénéficier du 100 %.

Les aides diverses

Selon les situations et les besoins, vous pouvez bénéficier de :

L’assistante sociale

Si vous n’avez pas pu rencontrer l’assistante sociale lors de l’hospitalisation, vous pourrez la solliciter une fois rentrés à la maison. Elle est toujours en lien avec l’équipe de Diabétologie pédiatrique.

L’assistante sociale pourra :

  • Vous informer sur vos droits en fonction de votre situation et de vos besoins ;
  • Vous accompagner et vous aider dans vos démarches ;
  • Remplir les documents et certificats ;
  • Vous mettre en lien avec l’assistante sociale de votre secteur.

L’aide à domicile

Selon votre situation et si vous le souhaitez, vous pourrez bénéficier d’une travailleuse familiale. Le coût est établi en fonction de votre quotient familial.

L’équipe médicale peut également vous proposer le passage d’une infirmière libérale à domicile, à des moments précis, à une fréquence que vous aurez décidé ensemble selon vos besoins.

L’allocation Enfant Handicapé

Une demande devra être adressée auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). Le dossier sera rempli conjointement avec l’assistante sociale, le médecin et vous‐même.
Cette allocation, dont les droits sont ouverts pour les enfants de moins de 12 ans, vous sera versée par la CAF, sur une période de 2 ans et généralement acceptée jusqu’aux 12 ans de votre enfant.

Cette éventualité est parfois discutée et l’allocation n’est pas toujours obtenue.

(1) http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1631.xhtml

Ces informations sont données à titre exclusivement indicatif, LILLY ne pourra pas voir sa responsabilité engagée au titre de ces informations. Ces éléments sont susceptibles d’évoluer.

Notez cet article

ABCDiabète